Daech…

admin

imageDaech…Le tournant afghan de l’organisation Etat islamique https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2021/08/29/le-tournant-afghan-de-lorganisation-etat-islamique/ Le tournant afghan de l’organisation Etat islamique huit ans après sa fondation en Syrie, c’est en Afghanistan que l’organisation jihadiste vient d’infliger ses plus lourdes pertes à l’armée américaine.Le risque d’une nouvelle campagne de terreur en Europe de Daech https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2020/11/15/le-risque-dune-nouvelle-campagne-de-terreur-en-europe-de-letat-islamique/ Le risque d’une nouvelle campagne de terreur en Europe de Daech….Après deux années d’attaques à l’arme blanche, l’attentat de Vienne et ses ramifications dans les pays voisins illustrent la détermination de Daech à relancer sa campagne de terreur militarisée, qui avait déjà ensanglanté l’Europe de 2014 à 2018…Le nouveau chef de Daech n’est pas arabe, mais turkmène https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2020/06/28/le-nouveau-chef-du-groupe-etat-islamique-ei-nest-pas-arabe-mais-turc/ Le successeur de Baghdadi à la tête de Daech prétend être un descendant arabe du prophète Mohammed, alors même qu’il est d’origine turkmène Turkmani semble déterminé à reconstituer ses réseaux clandestins, dans le cadre d’une stratégie de longue haleine visant, le moment venu, à dépasser le stade d’une guérilla de basse intensité…Une note de la DGSI dresse le profil des commanditaires, mais révèle aussi le processus d’organisation de l’attaque, explique le “Journal du dimanche”.

Le 13 novembre 2015 à Paris, le 22 mars 2016 à Bruxelles.Deux dates, deux attaques qui vont marquer les mémoires des deux côtés de la frontière.Une note de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), service de renseignement français, datée du 24 septembre 2019 et consultée par le Journal du dimanche , explique comment une poignée de dirigeants de l’État islamique (EI) sont parvenus à organiser ces attaques meurtrières, loin de la zone irako-syrienne.Au coeur du système, la “Copex”, la cellule des opérations extérieures.Imaginée dès 2014, avant même la proclamation de l’EI, elle a pour but d’organiser des attaques en dehors du territoire de ce qui deviendra le califat.

Les figures les plus notables du groupe terroriste, comme Jihadi John , font partie du dispositif, dirigé directement par Abou Bakr al-Baghdadi .Très vite, c’est le recrutement de volontaires qui devient une priorité pour pouvoir passer à l’action.Lire aussi Attentats du 13 Novembre : ce qu’Abdeslam a révélé à ses codétenus Selon la note consultée par le JDD, on trouve deux types de profil.Des cadres du régime d’un côté et des djihadistes européens de l’autre.

Ceux-ci ont l’avantage pour l’EI de pouvoir s’infiltrer plus facilement en Europe.Pour être considéré par la Copex, il faut toutefois subir une sélection rigoureuse.Ceux qui sont finalement sélectionnés doivent notamment avoir porté les armes, gardé des prisonniers et surtout avoir toujours fait preuve d’une loyauté indéfectible à l’égard de l’EI et de son calife.Lire aussi Les attentats de Paris racontés par les policiers primo-intervenants Ils sont ensuite entraînés dans le maniement des armes et des explosifs.

On leur apprend aussi à utiliser des applications cryptées.Dès 2015, on savait déjà que Telegram était ainsi l’application favorite des djihadistes .Enfin, on les classe dans différents groupes.Dix portefeuilles sont ainsi recensés par la DGSI, correspondant pour la plupart à une zone géographique : Turquie, Tunisie, Algérie, Égypte, Liban, Russie, Arabie saoudite, Iran et Europe.Certains candidats sont aussi directement sélectionnés dans le portefeuille “explosifs”, lié aux attentats-suicides.C’est en 2015 que les choses changent, selon la DGSI.

Abou Ahmed al-Iraki, de son vrai nom Oussama Atar, devient responsable des actions à l’étranger.C’est lui qui est aujourd’hui considéré comme le commanditaire des attentats du 13 novembre 2015 dans la capitale , qui ont provoqué la mort de 130 personnes et fait 350 blessés.Il aurait notamment confié des missions suicides à aux moins deux volontaires pour commetttre des attentats en France, leur remettant au passage 3 000 dollars.Un mandat d’arrêt international a été émis à son encontre en décembre 2016 par un juge parisien.Ce proche d’Abou Mohammed al-Adnani, le numéro deux de l’EI, serait mort en novembre ou décembre 2017.Tous les responsables de la COPEX ont connu le même funeste destin entre 2015 et aujourd’hui.

Lire aussi Irak, dans les coulisses du procès de djihadistes français Le Journal du dimanche, en s’appuyant sur un autre document émanant de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, dévoile aussi le coût de ces attentats.Les attaques de Paris auraient ainsi coûté 116 745 euros à l’EI, entre faux papiers, frais de voyage, achats d’armes ou encore d’explosifs.Par LePoint.fr L’indic qui a mené à al-Baghdadi pourrait recevoir 25 millions de dollars https://www.20minutes.fr/monde/2640327-20191030-mort-al-baghdadi-indicateur-mene-chef-daesh-pourrait-recevoir-25-millions-dollars Pour arriver jusqu’à Abou Bakr al-Baghdadi, les Américains ont bénéficié des informations d’un indicateur.Cet homme, qui a fourni des renseignements cruciaux pour localiser le chef de Daesh, devrait recevoir l’intégralité ou une partie de la récompense de 25 millions de dollars promise par les Etats-Unis, rapporte le Washington Post mercredi Les jihadistes durablement renforcés par l’offensive turque en Syrie https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2019/10/20/les-jihadistes-durablement-renforces-par-loffensive-turque-en-syrie/ Daech ne peut que profiter de l’offensive turque, qui accélère déjà le retour de flamme jihadiste en Syrie….La France compterait aux mains des FDS quelque 400 ressortissants, dont plus de 300 femmes et enfants dans des camps de fortune, ainsi que 60 à 70 détenus jihadistes.Elle se trouve aujourd’hui prise au piège de ses contradictions….

L’Etat islamique engage toutes ses troupes à la libération de ses membres prisonniers – Express https://fr.express.live/etat-islamique-liberation-prisonniers-territoire-kurde/ Le groupe terroriste Etat islamique (EI) est en train de libérer des prisonniers sur le territoire kurde.

C’est ce que signale le Monitoring Service de la BBC La bombe à retardement des détenus jihadistes en Syrie https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2019/06/16/la-bombe-a-retardement-des-detenus-jihadistes-en-syrie/ Le pire est à craindre de la détention en Syrie par une milice kurde de centaines de combattants jihadistes et de leurs familles risques sérieux d’échanges de prisonniers avec Daech, voire d’évasion collective Une fois encore dans la lutte contre le terrorisme, une politique ancrée sur les principes du droit et les valeurs républicaines se serait avérée sur la durée plus efficace et plus protectrice que les dérives actuelles, supposées complaire à l’opinion Il faut “sauver” les soldats de Daech: 45 avocats font la leçon – Causeur https://www.causeur.fr/djihadistes-francais-avocats-petition-161899 un certain nombre de gens habituellement silencieux sur les guerres sanglantes menées par les États-Unis ou par la France comme en Libye et aussi, il faut le dire, en Syrie, ont jugé utile de prendre la pose et de se prétendre combattants infatigables contre la peine de mort.Des avocats ont en effet lancé une pétition pour demander à la France d’intervenir pour éviter qu’en Irak la peine capitale soit appliquée à des combattants coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité….Attentats au Sri Lanka: un nouveau front pour l’EI https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/attentats-au-sri-lanka-un-nouveau-front-pour-l-ei-bceefccf34971829faa76840a775d249 Le carnage de dimanche au Sri-Lanka, attribué à un groupe radical islamiste local et revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), illustre la réussite de la stratégie de ce dernier visant à frapper ou faire frapper, au nom de son idéologie, dans le monde entier, estiment des experts…En Syrie, les derniers jours du ” califat ” de Daech https://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/En-Syrie-derniers-jours-califat-Daech-2019-01-31-1200999267 La reprise du dernier fief de Daech ne serait plus qu’une question de semaines.

Sur le front, les soldats arabes et kurdes, épaulés par la coalition internationale, mènent une guerre d’usure contre les centaines de djihadistes encore retranchés « Il ne reste que les meilleurs guerriers, affirme Haval Mirvan, commandant des FDS dans la province syrienne de Deir Ez-Zor.Daech est établi ici depuis longtemps, ils connaissent le terrain et disposent de plusieurs ateliers de fabrication de missiles et d’explosifs.

C’est l’une des batailles les plus violentes que nous avons connues.» ….Des djihadistes vétérans des batailles emblématiques contre Daech (celles de Kobané, en 2014 et 2015, de Mossoul ou encore de Rakka, en 2016 et 2017), souvent hauts dignitaires de l’organisation Ce que l’on doit redouter de Daech en 2019 http://filiu.blog.lemonde.fr/2018/12/23/ce-que-lon-doit-redouter-de-daech-en-2019/ Daech continue de contrôler des dizaines de milliers de partisans entre la Syrie et l’Irak, dont des dizaines, voire des centaines de jihadistes français…

L’organisation toujours dirigée par Abou Bakr al-Baghdadi (malgré l’annonce maintes fois démentie de son élimination) peut compter sur 20 à 30.000 combattants entre la Syrie et l’Irak.Le nombre d’arrivée de « volontaires » étrangers a certes chuté spectaculairement, il se maintiendrait aux alentours de 150 par mois..En Syrie, Daech ne désarme pas https://www.lepoint.fr/monde/en-syrie-daech-ne-desarme-pas-29-10-2018-2266955_24.php Acculés dans une petite poche de territoire à l’est de la Syrie, 3 000 djihadistes ont réussi à repousser les forces de la coalition.Explications….

Vers une exfiltration des enfants de djihadistes français retenus en Syrie Paris prépare le retour sur le sol français, avec l’accord des mères, de ceux dont les parents avaient rejoint l’EI.Une soixantaine de femmes, dont une quarantaine avec au total 150 enfants, on…

https://www.lemonde.fr/syrie/article/2018/10/24/vers-une-exfiltration-des-enfants-de-djihadistes-retenus-en-syrie_5373635_1618247.html Les revendications mensongères de Daech Fusillade à Las Vegas, le 1er octobre 2017 Les revendications d’attentats par Daech ont longtemps été prises au sérieux.Une forme de protocole de validation de l’identité du (ou des) terroris…http://filiu.blog.lemonde.fr/2018/10/07/les-revendications-mensongeres-de-daech/ Daesh : quand les revenants français…ne reviennent pas https://www.franceinter.fr/emissions/l-interview/l-interview-06-octobre-2018 En trois ans, seuls 64 djihadistes sur les 700 Français présents en Syrie qui se revendiquent de l’État islamique sont rentrés en France selon Matthieu Suc de Mediapart.Depuis le début de l’année 2018, ce chiffre est tombé à sept selon le journaliste dont les conclusions vont à rebours de la crainte d’un retour massif…

300 djihadistes d’Etat islamique commencent à être pendus en Irak 12 djihadistes ont été pendus ce vendredi en Irak.

En tout, 300 doivent être exécutés rapidement, c’est un nombre jamais atteint.Le Premier ministre Haider al-Abadi vient d’en donner l’ordre …http://fr.euronews.com/2018/06/29/300-djihadistes-du-groupe-etat-islamique-bientot-pendus-en-irak Le mois de Ramadan où Daech a repris l’offensive http://filiu.blog.lemonde.fr/2018/06/17/le-mois-de-ramadan-ou-daech-a-repris-loffensive/ Alors qu’en 2017, Daech était en recul sur tous les fronts, ce mois de Ramadan l’a vu reprendre l’offensive sur de nombreux théâtres….Le « Daily Telegraph » vient d’affirmer que les milices kurdes de Syrie ont d’ores et déjà procédé à trois échanges importants de prisonniers avec Daech.Plusieurs jihadistes occidentaux, entre autres français, auraient ainsi été libérés.

Le scénario du pire, envisagé à titre d’hypothèse dans mon précédent post, serait ainsi avéré: abandonnés par la France à l’arbitraire des milices kurdes, des jihadistes français pourraient ainsi redevenir actifs au sein de Daech.On attend avec intérêt la réaction des autorités françaises à de telles informations…Des milliers de documents abandonnés par le groupe terroriste Etat islamique (EI) dans les zones sinistrées d’Irak et de Syrie ont été analysés par le New York Times qui révèle, après un an d’investigation, comment les djihadistes ont pu instaurer leur califat trois ans durant.Plus de 15.000 pages de documents ont été collectées par la journaliste Rukmini Callimachi qui les a analysées, avec l’aide d’une équipe de journalistes et experts, pour livrer une enquête de fond déconstruisant le mode opératoire du groupe terroriste Etat islamique.

En peu de temps, les djihadistes ont pu établir leur pseudo-état, baptisé califat, en s’appuyant sur “deux outils complémentaires: la brutalité et la bureaucratie”, décrypte l’enquête baptisée “The ISIS files”.”Ils ont bâti leur état sur le dos de ce qui existait auparavant, absorbant les connaissances administratives des centaines de cadres gouvernementaux.

Une examination de la façon dont le groupe gouvernait révèle un modèle de collaboration entre les militants et les civils sous leur férule”.L’EI s’est en outre assuré de pouvoir compter sur un flux de rentrées financières, non pas issues du commerce du pétrole principalement, mais bien de l’agriculture locale, dont les exploitations ne pouvaient être bombardées par la coalition internationale.”Les carnets, livres de comptes et budgets décrivent comment les militants ont monétisé chaque centimètre de territoire conquis, taxant chaque boisseau de blé, litre de lait de brebis et chaque pastèque vendus sur les marchés qu’ils contrôlaient.Avec l’agriculture seule, ils ont récolté des centaines de millions de dollars”, décrit l’enquête.

Celle-ci démontre que ces revenus dépassaient ceux obtenus grâce au pétrole.Un tableau trouvé dans un attaché-case fait état de gain de 1,9 million de dollars en une journée seule par la vente d’orge et de blé.

Un autre évoque un bénéfice de 3 millions de dollars en trois mois grâce à la vente de farine en trois endroits à Mossoul seulement.”C’est le commerce quotidien et l’agriculture – pas le pétrole – qui ont alimenté le califat”, ressort-il de l’investigation.L’analyse des documents couplée aux explications d’un ancien fonctionnaire irakien responsable de l’agriculture en province, forcé d’oeuvrer sous l’EI, démontre en outre comment le califat s’est saisi des terres de chrétiens ou chiites, pour les allouer à des sunnites irakiens.Les militants “ont pris nos dossiers, les ont parcourus, cherchant des propriétés qui appartenaient à des chiites ou des apostats, certains d’entre eux qui avaient quitté le califat”, explique celui-ci.La publication du New York Times révèle encore les punitions infligées pour les méfaits relevés par l’Etat islamique: l’emprisonnement pour une coupe de cheveux inappropriée ou une partie de domino et la lapidation pour l’adultère ou un niqab laissant apparaitre le regard d’une jeune fille, par exemple.”Des spécialistes de la religion évaluaient le crime, et remplissaient un formulaire”, décrit l’enquête évoquant la police de la moralité.A mesure que la brutalité du califat s’étalait dans les rues, avec des exécutions publiques, les services de base comme la récolte des déchets ou l’accès à l’eau et à l’électricité s’amélioraient, témoignent encore d’autres survivants.”Les militants ont imposé une discipline qui s’avérait manquante (…) Rares sont ceux qui ont quelque chose de bon à dire à propos de leurs anciens dirigeants – à moins d’être incités à parler des services qu’ils ont fournis”, observe la journaliste à l’issue de ses recherches et interviews.

“Il faut être honnête”, selon l’un des témoins interrogés, “il faisait plus propre sous l’EI”.06/04/18 Source: Belga [Le vilain secret de la libération de Raqqa : Une vidéo de 7 minutes glaçante – Express [FR]]https://fr.express.live/2017/11/15/raqqa-fuite-combattants-etat-islamique/ https://fr.express.live/2017/11/15/raqqa-fuite-combattants-etat-islamique/ Des centaines de combattants de l’EI ont quitté Raqqa en compagnie de leurs familles.Au total, on aurait dénombré 50 camions, 13 bus et plus de 100 véhicules privés.Le convoi faisait près de 7 km de long, et comptait 4000 personnes.Contrairement à ce qui a été dit, les djihadistes étaient armés jusqu’aux dents lors de leur fuite.

Des combattants ont également pu fuir à l’étranger.La plupart d’entre eux sont aujourd’hui en Turquie.Selon un djihadiste français, la plupart des combattants français de l’EI sont rentrés en France, où ils prépareraient un « jour de vengeance »…

Retour des djihadistes français: “On est face à des gens qui sont plus déçus que repentis”, estime Molins Aucune indulgence pour les ” revenants “.Le procureur de Paris François Molins a mis en garde ce vendredi contre ” toute naïveté ” au sujet du retour des femmes et enfants de djihadistes franç…http://www.20minutes.fr/societe/2166791-20171110-retour-djihadistes-francais-face-gens-plus-decus-repentis-estime-molins Comment un drone britannique a stoppé une exécution menée par Daech Le ministère de la Défense britannique a rendu publique une vidéo montrant comment un drone armé de missiles a permis d’interrompre une exécution publique organisée par des membres de l’État…

http://www.slate.fr/story/151550/drone-britannique-stoppe-execution-daech-syrie Dans le nord de la Syrie, la ville de Raqqa est aux mains du groupe État islamique (EI) depuis début 2014.Jusqu’à récemment encore impénétrable, cette ville stratégique, quartier général des jihadistes dans le pays, est désormais en voie d’être libérée.Aux côtés des combattants kurdes et arabes, nos reporters Mayssa Awad et James André ont pu passer ses portes et pénétrer dans ses ruelles hantées par les snipers pour y suivre, maison après maison, le dangereux combat de la libération…L’État islamique pris aux mots, de Myriam Benraad | Contrepoints https://www.contrepoints.org/2017/07/22/295291-letat-islamique-pris-aux-mots-de-myriam-benraad Myriam Benraad est docteur en sciences politiques et spécialiste du monde arabe et du Moyen-Orient.

Auteur de plusieurs ouvrages, notamment sur l’Irak, elle s’intéresse ici à la manipulation par le langage à laquelle a recours l’État islamique pour rallier à sa cause des combattants à travers des revues, stations de radio, agences de presse, internet et réseaux sociaux.Pour cela, elle décortique vingt binarités qui structurent tout le discours de l’État islamique de manière sophistiquée…Sur la piste des armes de Daech ENQUETE – Des experts européens inventorient le matériel abandonné par le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Ce travail met en lumière le rôle trouble joué par l’Arabie saoudite, qui …http://www.lejdd.fr/international/moyen-orient/sur-la-piste-des-armes-de-daech-3388985 en hommage aux combattants de la “Golden Division”…

Le vrai visage des libérateurs de Rakka Majoritairement kurdes et gauchistes, les futurs ” libérateurs ” de Rakka sont étrangers à cette ville, à sa population et à sa culture.Miliciens majoritairement kurdes, formés par les Etats…http://filiu.blog.lemonde.fr/2017/06/25/le-vrai-visage-des-liberateurs-de-rakka/ Un tireur d’élite canadien en opération en Irak a réussi à abattre un islamiste de Daech qui se trouvait à 3450 mètres de lui ! La balle tirée a mis dix secondes pour atteindre sa cible, rapporte le journal canadien The Globe and Mail .Il s’agit du record du monde de distance pour un tir létal.

Le précédent était détenu par un Britannique (2475 mètres, avec une carabine .338 Lapua Magnum, en 2009).

On ne connaît pas l’identité exacte de la cible, ni le rôle qu’elle occupait au sein de l’organisation terroriste.L’anonymat du sniper a également été préservé.Mais on connaît l’arme utilisée : un fusil de type McMillan TAC-50.

Une source militaire précise qu’il était préférable, pour cette mission, d’utiliser un tireur d’élite plutôt que de recourir à un bombardement qui aurait pu occasionner des victimes collatérales comme des civils.Proche-Orient: après Daech viendra le chaos La bataille de Raqqa vient de commencer.La ” capitale syrie nne ” de Daech, la ville abritant le QG à partir duquel les djihadistes coordonnent leurs attentats-suicides, est maintenant sous double https://www.challenges.fr/monde/bataille-de-raqqa-au-proche-orient-apres-daech-viendra-le-chaos_478282 Syrie: la bataille de Raqqa a commencé L’autre capitale de l’Etat islamique, en Syrie, est aujourd’hui assiégée, et les forces alliées de la coalition sont en train d’essayer d’y pénétrer.Jean-Dominique Merchet vous explique pourq…

http://www.lopinion.fr/video/decryptage/syrie-bataille-raqqa-a-commence-128246 Il est toujours impossible de savoir comment se terminera la bataille de Mossoul, le plus redoutable semble encore à venir.Alors que la bataille pour reprendre la vieille ville aux mains des …http://www.slate.fr/grand-format/offensive-mossoul-fuite-civils-142199 Les djihadistes piégés à Mossoul-ouest Les forces irakiennes ont coupé tous les axes routiers.Elles ont déjà repris à l’Etat islamique “plus d’un tiers” de la partie ouest de Mossoul depuis le lancement de l’offensive sur ce secteu…https://www.letemps.ch/monde/2017/03/13/djihadistes-pieges-mossoulouest 42 balles pour 7 mécréants, ou l’éducation selon l’EI ” Si ton chargeur contient 42 balles et que tu dois tirer sur 7 mécréants, comment répartir les tirs ? ” L’éducation, version organisation de l’État islamique, c’est trash.Dans les manuels …http://www.lepoint.fr/monde/42-balles-pour-7-mecreants-ou-l-education-selon-l-ei-09-03-2017-2110534_24.php La sexualité est essentielle pour comprendre la radicalisation En janvier, le gouvernement américain rendait publics quarante-neuf nouveaux documents saisis, en 2011, dans la cache d’Oussama ben Laden à Abbottabad, au Pakistan.Parmi ces pièces -constituant le http://www.slate.fr/story/136547/oussama-ben-laden-et-sa-fatwa-secrete-sur-la-masturbation (EI) : Le drone piégé, nouvelle arme psychologique de l’Etat islamique https://resistanceinventerre.wordpress.com/2017/01/11/ei-le-drone-piege-nouvelle-arme-psychologique-de-letat-islamique/ Un rapport détaille comment un drone a explosé en octobre 2016, blessant grièvement deux soldats français près de Mossoul, en Irak…

La bataille de Raqqa, en français dans le texte http://www.opex360.com/2016/11/15/la-bataille-de-raqqa-en-francais-dans-le-texte/ En juin, interrogé sur ce que faisait la France pour aider les combattants kurdes en Syrie lors de l’émission « Bibliothèque Médicis » (Public Sénat), le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait évoqué, sans entrer dans les détails, « des apports d’armes, de la présence aérienne et du conseil » ..« Les militaires français n’interviennent pas eux-mêmes et ne sont donc pas susceptibles de combattre directement contre les militants de l’Ei” ….Seulement, il y a la théorie et la pratique.Et quand un VBIED (vehicle-borne improvised explosive device), c’est à dire un véhicule bourré d’explosifs conduit par un candidat au suicide, fonce sur un groupe de combattants kurdes « accompagné » par des Français, ces derniers ne peuvent qu’ouvrir le feu.C’est du moins ce que suggère la vidéo qui, tournée dans les environs de Raqqa, circule en ce moment sur les réseaux sociaux après avoir été mise en ligne par le PYD, le parti politique dont sont issues les milices kurdes syriennes.« – Prépare un Milan, vite, vite », peut-on entendre dans cette vidéo.

Les ordres, prononcés en français, sont, semble-t-il, traduits en langue kurde.

Cela étant, la séquence montre que le MILAN tiré pour stopper le VBIED a manqué sa cible.C’est apparemment un missile Javelin qui aura raison du véhicule-suicide envoyé par Daesh…Dans “Les Musulmans au défi de Daech”, Mahmoud Hussein montre comment l’islam a échoué à se réformer, laissant le champ libre à une vision littérale du Coran.

L’État islamique d’ Irak et de Cham (Daech) se veut l’incarnation d’un islam où le Ciel régit les choses de la Terre, autrement dit, le temps est considéré par le croyant comme un reflet de l’éternité.Cette vision fige l’islam dans un statut rigide et immuable.Elle provient d’une lecture littéraliste du Coran, une lecture sans distance, sans symboles ni métaphores, une lecture où la Raison a été répudiée et où tout débat est assimilé à une forme de rébellion, une remise en question qui induit l’athéisme.Ce courant a été privilégié par un grand théologien du XIIIe siècle, Ibn Tamyyia, et propagé au XVIIIe siècle par Ibn Adelwahhab.C’est ce courant et cette vision d’un islam rigoriste que suivent des pays comme l’ Arabie saoudite et le Qatar .

C’est aussi l’idéologie que prônent les Frères musulmans.Mahmoud Hussein , après avoir consacré deux volumes à la Sîra (la vie du prophète Mahomet ) et analysé Ce que le Coran ne dit pas (Grasset), explique dans un nouvel ouvrage, Les Musulmans au défi de Daech (Gallimard), comment et pourquoi la communauté musulmane de par le monde n’a pas su ou pu s’opposer à Daech, à son discours démagogique, basé sur une interprétation fallacieuse des textes et de l’histoire.En fait, le monde musulman, divers et semblable, n’a jamais réussi à se libérer d’un lourd fardeau historique qui a empêché l’émergence de l’individu, la libération de la femme et l’émancipation de l’intelligence et de la culture.

Ainsi la modernité n’a pas trouvé sa place dans les sociétés qui mettent l’islam au-dessus du contrat social.Pourtant, Mahmoud Hussein nous rappelle que vers la fin du XIXe siècle et le début du XXe, des tentatives de « réformer l’islam » afin de l’adapter aux temps modernes ont eu lieu en Égypte, en Irak, en Syrie, en Indonésie et aussi en Tunisie.Elles ont échoué pour des raisons plus politiques que religieuses.Des partis autoritaires et non démocratiques se sont opposés à cette modernité devenue un danger majeur pour leur existence.

En même temps, l’Occident, et en particulier l’Amérique, n’a rien fait pour encourager ces réformes et a au contraire soutenu et protégé des dictatures dans des États comme l’Arabie saoudite où on applique la charia.L’option laïque et démocratique des Palestiniens sera à son tour étouffée par le courant islamiste.Il faut dire que l’implication des Saoudiens dans la guerre en Afghanistan va justifier le soutien des Américains à cet État wahhabite.Daech n’est pas un accident de l’histoire.Il n’est pas né de rien.Il plonge ses racines dans cette vision littéraliste et obscurantiste de l’islam, représentée officiellement par certains États du Golfe.Le djihadisme est la conséquence logique et prévisible de cette lecture anachronique du Coran et des dits du prophète Mahomet.

Seule la réfutation idéologique de cette vision de l’islam aurait pu empêcher l’émergence de cette dérive guerrière et meurtrière.

Comme l’explique Mahmoud Hussein : « Daech réhabilite la vision théologico-politique du monde et congédie globalement l’héritage des Lumières, qu’il présente comme son prolongement colonial, comme une entreprise criminelle dirigée contre la loi de Dieu.» Ainsi les sociétés musulmanes n’osent pas avancer ou discuter de quoi que ce soit dès qu’il s’agit de religion.Elles sont figées, bloquées, se sentant menacées si elles ouvrent un débat.Elles sont dans « un temps zéro ».

D’où la terreur comme réponse à ceux que Daech considère comme des opposants ; il gomme la complexité non seulement du message divin, mais annule et condamne tout effort humain (le vrai djihad) pour améliorer la condition humaine.Mahmoud Hussein rappelle justement comment Daech ignore les versets qui font des gens du Livre (les juifs et les chrétiens) des adorateurs de Dieu l’Unique.Le Coran reconnaît les prophètes des autres religions monothéistes et incite les croyants à les vénérer et à les respecter.Tout cela n’arrange pas les thèses idéologiques de Daech qui poursuit sa guerre contre la Raison et l’Intelligence des Lumières.Daech a mis en place une vision de l’islam faite « non pour convaincre, mais pour terroriser, non pour gagner les esprits, mais pour éveiller les instincts les plus primitifs et les plus meurtriers ».Comme l’auteur l’avait déjà expliqué dans Penser le Coran (Folio Essai), il revient en conclusion de ce bref essai, juste et nécessaire, sur la parole de Dieu, distincte de Dieu.Car elle s’implique dans le temps des hommes.Il est des versets circonstanciels et d’autres, perpétuels : « Donner à tous les versets la même portée, c’est donner une portée perpétuelle à des versets que Dieu a voulu circonstanciels, c’est trahir sa parole en prétendant lui être fidèle.

» Ce livre d’à peine 80 pages est ce qui a été écrit de plus clair et de plus intelligent et de plus précis sur la mécanique de la régression et de l’obscurantisme qui minent l’islam depuis des décennies et figent les sociétés musulmanes dans un immobilisme aggravé par l’ignorance et les mensonges.

Tahar Ben Jelloun – Pourquoi les musulmans n’ont pas su s’opposer à Daech http://www.lepoint.fr/invites-du-point/tahar-ben-jelloun/tahar-ben-jelloun-pourquoi-les-musulmans-n-ont-pas-su-s-opposer-a-daech-06-11-2016-2081100_1921.php Les liens entre la mafia italienne et l’État islamique dévoilés par un journaliste Ce n’est plus un secret: le mode de fonctionnement et d’organisation de l’État islamique comporte de nombreuses similitudes avec les structures mafieuses du crime organisé italien, de la Camorra …http://www.slate.fr/story/126431/mafia-italie-etat-islamique-art-armes Portrait robot d’un djihadiste http://www.slate.fr/story/125761/le-djihadiste-type-na-pas-30-ans-et-il-est-celibataire Une enquête publiée il y a quelques jours par la Banque mondiale a exploré en détail les origines sociales et économiques des recrues étrangères de l’État islamique.Si la figure du djihadiste rejoignant l’EI est longtemps restée environnée de mystère, elle sort à présent de l’ombre pour se dessiner de plus en plus précisément.

..Les recrues de Daech, surdiplômées mais marginalisées http://www.lepoint.fr/actu-du-jour/les-recrues-de-daech-surdiplomees-mais-marginalisees-06-10-2016-2074061_781.php Daech recrute presque comme une entreprise ordinaire et, à ce titre, compile dans des fichiers le profil de ses jeunes embauchés : âge, pays d’origine, niveau de diplôme, etc.À partir de fuites issues de ces fichiers, la Banque mondiale a pu dresser, dans un rapport intitulé « Inclusion économique et sociale pour la prévention de l’extrémisme violent », le portrait type des recrues de Daech.Elle s’est appuyée sur les données concernant 3 803 recrues étrangères de l’organisation terroriste.

Surprise : celles-ci sont plus éduquées que la moyenne de leurs compatriotes.« L’une des découvertes les plus importantes est que ces personnes sont loin d’être des illettrées », constate la Banque mondiale…

Comment la religion transforme des petites frappes en terroristes Entre le terroriste et ses crimes, le fossé est énorme.Les actes terroristes sont souvent monstrueux et défient toute compréhension humaine.Mais, comme le montrent plus de trois décennies de…http://www.slate.fr/story/122979/religion-terrorisme L’organisation État islamique est-elle une structure mafieuse ? | Contrepoints http://www.contrepoints.org/2016/08/23/263552-lorganisation-etat-islamique-structure-mafieuse Plutôt que d’avoir affaire à une organisation centralisée classique, l’État Islamique se compose de groupes agissant avec une liberté certaine qui n’est pas sans rappeler le fonctionnement des familles siciliennes mafieuses…L’enquête parlementaire sur le financement de Daech constate son affaiblissement dans tous les domaines, sauf celui de la propagande.

Tour d’horizon.

Le compte rendu d’une enquête parlementaire, lancée après les attentats de novembre et janvier et menée par Jean-Frédéric Poisson , sur les moyens de Daech, a été publié mercredi 20 juillet.À l’origine de cette mission d’information, les soupçons de Jana Hybascova, ambassadrice de l’Union européenne en Irak , concernant l’achat par les pays européens de pétrole à l’organisation terroriste.Rappelons que Daech contrôle des territoires où vivent 5 à 8 millions de personnes et dispose de ressources estimées à 2 milliards de dollars.Retour sur les constats et propositions majeurs de cette enquête.

– 1.Baisse notable des revenus financiers et humains de Daech Pétrole.Les revenus tirés du pétrole, estimés à 1 milliard de dollars en 2014, ont chuté en 2016 en raison de la baisse du cours du carburant et des transactions peu coûteuse d’un pétrole de médiocre qualité.Daech a de plus en plus de difficultés à renouveler ses installations vieillissantes et à recruter des techniciens qualifiés.

Enfin, les frappes de la coalition et des Russes ont détérioré l’acheminement du pétrole et sa vente.Propositions.Outre les actions contre la production et l’acheminement des ressources pétrolières, la coalition doit lutter contre la commercialisation des biens pétroliers de l’organisation.Circulation d’œuvres d’art.Les défaites militaires de Daech ont réduit son nombre d’œuvres d’art même si l’organisation dispose d’un « département des antiquités » qui délivre des autorisations de fouilles à des trafiquants.Propositions.Lutter contre les galeristes aisés qui achètent ces œuvres.Poursuivre la sensibilisation des acteurs du monde de l’art avec la création d’une base de données unique des biens culturels volés afin d’anticiper la remise sur le marché des œuvres pillées.

Trafic d’êtres humains.Ressources financières secondaires mais essentielles pour la propagande, les kidnappings ou les trafics d’esclaves vont augmenter si Daech prend le contrôle du trafic de migrants en Libye , plateforme pour les réseaux de prostitution à destination de l’ Europe .Propositions : Étendre la zone d’activité de l’opération Sophia aux larges des côtes libyennes pour contrôler et intercepter les bateaux.Effectifs.

En deux ans, le nombre de combattants de Daech a fortement chuté.Les experts comptaient entre 20 000 et 35 000 « soldats » en 2014, les effectifs seraient de 12 000 individus aujourd’hui.- 2.Affaiblissement de l’influence de Daech dans les zones frontalières Constat.

Sur les plus de 1 000 kilomètres de frontières entre la Turquie et l’Irak et la Syrie, le rôle de Daech a été fortement amoindri, gênant ses opérations de contrebande.Propositions.Consolider la coopération douanière au niveau européen et international, mais aussi avec la Turquie.

– 3.« Les États européens ne participent pas au financement de Daech » C’est ce qu’a affirmé Jean-Frédéric Poisson lors de sa conférence de presse mercredi 20 juillet.Les financements étrangers de l’EI sont une « source de fantasmes », selon la mission.- 4.Lafarge blanchi Constat.

Soupçonné d’avoir financé indirectement Daech par une enquête du Monde datant du 21 juin, le groupe Lafarge, premier cimentier mondial, est hors de cause selon le rapport parlementaire.On peut lire dans celui-ci que la situation instable de la zone a pu générer des soupçons, mais « les personnels concernés ont été sanctionnés immédiatement : le groupe a procédé à leur licenciement.

{…} Les responsables du groupe échangent régulièrement avec les autorités françaises ».- 5.D’un pseudo-État à une organisation mafieuse Constat.Le modèle économique de Daech est en pleine mutation : « De proto-État, elle semble se transformer en organisation criminelle et mafieuse.» La part des ressources naturelles dans les sources de financement est passée de 80 à 60 %, baisse compensée par une hausse des impôts pour les populations et une recrudescence des crimes et trafics.Mais Daech n’est plus autosuffisant et doit importer de plus en plus.

– 6.Dénonciation de l’inaction des plateformes du Web Constat.« L’angle mort de la lutte contre Daech reste Internet », déplore Myriam Benraad, spécialiste de l’Irak et des pays arabes.Vecteurs clés de la propagande de Daech, les réseaux sociaux ont des effets quantitatifs et qualitatifs sur leurs recrutements.D’une part, la décentralisation de l’information permet une meilleure diffusion, de l’autre, il est possible de cibler des femmes et des jeunes individus en gardant l’anonymat.Proposition.

Renforcer les dispositifs de détection des contenus illicites sur Internet et veiller au respect des droits fondamentaux.Cela passe par une responsabilisation des fournisseurs d’accès à Internet et le renforcement de contre-discours.

“De proto-État, Daech se transforme en organisation criminelle et mafieuse” http://www.lepoint.fr/monde/de-proto-etat-daech-se-transforme-en-organisation-criminelle-et-mafieuse-23-07-2016-2056461_24.php Au bout de leur mission suicide, ils en sont persuadés, le paradis.

A Istanbul, Paris ou Bruxelles, la conviction que l’éden est au bout du sacrifice motive les kamikazes mais elle ne vient d’aucun texte, selon des experts et islamologues.Mardi soir à l’aéroport d’Istanbul un témoin, Oftah Mohammed Abdullah, a raconté avoir vu l’un des assaillants: “Il avait une veste courte et avait caché un fusil (dessous).Il l’a sorti et a commencé à tirer sur les gens.Il marchait comme un prophète”.Le paradis, “c’est une adhésion existentielle”, explique à l’AFP le sociologue Farhad Khosrokhavar, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris.

“Ils y croient dur comme fer.Mettre en cause cela serait n’y rien comprendre.

Cette certitude leur donne une sérénité et une force extraordinaire”.”Certains ont dit que les tueurs du Bataclan (en novembre à Paris), par exemple, devaient être drogués pour être si calmes et déterminés.C’est faux.Ils n’en avaient pas besoin”, ajoute-t-il.

Des survivants du massacre dans la salle de concert ont raconté que les tireurs agissaient posément, calmement, parfois le sourire aux lèvres en mitraillant une foule sans défense.Après leur mort, des analyses de sang ont été effectuées: rien.

D’où leur vient cette croyance ? Comment leur est-elle inculquée ? Dans un reportage titré “Soldats d’Allah”, diffusé le 2 mai par la chaîne française Canal Plus, le journaliste Saïd Ramzi infiltre une cellule d’aspirants-jihadistes en France.L’émir du groupe, un jeune Franco-Turc se faisant appeler Oussama, lui décrit les joies qui les attendent à l’issue d’une mission suicide qui n’aura toutefois jamais lieu.

“Vers le paradis, c’est ça le chemin”, lui murmure-t-il en souriant.”Viens, frère, on va au paradis.Nos femmes nous y attendent, avec des anges comme serviteurs.Tu auras un palais, un cheval ailé fait d’or et de rubis”.- Fragilité et psychiatrie – En plus des délices de l’au-delà, les kamikazes sont certains que leur geste leur permettra d’ouvrir la porte des cieux à des dizaines de leurs proches, pour le salut desquels ils ont la certitude de se sacrifier.Des dizaines d’imams, de spécialistes, d’exégètes du Coran et de la sunna (recueil des paroles et enseignements du Prophète) ont eu beau démentir cette notion du paradis promis aux jihadistes et, par procuration, à leurs proches, rien n’y fait.”Tuer des gens pour aller au paradis, ce n’est bien entendu nulle part dans les textes”, indique à l’AFP l’islamologue Ghaleb Bencheikh.”Des idéologues, manipulateurs, fanatiques, radicalisés, tout ce qu’on veut, manipulent cette idée de jihad, qui veut dire effort et non pas combat, ajoutant moult détails de description de ce paradis: c’est une construction humaine”.

Selon lui, les fameuses 72 vierges promises aux kamikazes, les passe-droits pour le paradis qu’ils peuvent réserver à leurs proches, les délices sans fin, les chevaux ailés d’or et de rubis ne sont que des leurres destinés à tromper les faibles, les crédules ou les malades mentaux.”Les houris (vierges soumises), les rivières de vin, de miel et de lait : ce sont des descriptions allégoriques.Mais malheureusement, quand on est fragile d’esprit, on peut y croire mordicus”, ajoute Ghaleb Bencheikh.”Ces sujets se disent : + je suis délinquant, je vais passer pour le militant d’une cause et de surcroît il m’est promis un au-delà meilleur et durable.Non seulement je vais tuer des gens, des enfants, mais comme c’est pour la bonne cause je vais être récompensé.C’est l’inversion totale des valeurs.Ça relève aussi de la psychiatrie”.Le 13 juin, alors qu’il est cerné par la police dans la maison du couple de fonctionnaires de police qu’il vient d’assassiner en région parisienne, Larossi Abballa avait été jusqu’à filmer et mettre en ligne son testament.

“Imagine-toi, ô Musulman.Il te suffit de t’élancer, de mourir, et te voilà au paradis, avec ton prophète (…) Quelle immense faveur !”, dit-il, lisant un texte préparé à l’avance.

“A ce moment là plus de soucis, plus d’épreuves.Seulement une jouissance sans fin !” Copyright © 2016 AFP.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.[Etat islamique : la fin de l’enthousiasme – Express [FR]]https://fr.express.live/2016/05/02/etat-islamique-la-fin-de-lenthousiasme/ Selon la revue Sentinel publiée par le Centre de Combat du Terrorisme, les combattants de Daech (Etat islamique) feraient de plus en plus appel à de faux certificats médicaux pour éviter les …https://fr.express.live/2016/05/02/etat-islamique-la-fin-de-lenthousiasme/ Gérard Chaliand : ” Il n’y a pas aujourd’hui d’options démocratiques au Moyen-Orient ” http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/gerard-chaliand-il-n-y-a-pas-aujourd-hui-d-options-democratiques-moyen-100873 Sur le terrain, Daech est sur le recul, mais cela va l’inciter à pratiquer plus encore le terrorisme.Sur le fond, je pense que nous avons à faire, avec Daech, à un mouvement révolutionnaire condamné à perdre, car ses objectifs sont totalement illusoires.Mais sa capacité de perturbation est importante, durable et, surtout, nous concerne La soudaine notoriété de Daech a suscité de multiples hypothèses quant à ses origines.Quels sont les événements qui ont conduit à l’émergence de ce groupe djihadiste ? Malgré ce que l’on entend ici ou là, la religion n’est pas intrinsèquement pacifique.

Ce présupposé repose largement sur l’idée, héritée du protestantisme, selon laquelle la religion est une pratique spirituelle, propre à chaque individu, et pervertie uniquement par des considérations bassement matérielles, notamment politiques.Pourtant, des gens tuent – et adorent – au nom de la religion.

Prétendre que le choix de l’une d’entre elles est plus juste que l’autre est non seulement problématique, mais historiquement faux.Les croisades, les attentats contre les cliniques qui pratiquent l’avortement, certains assassinats politiques , et les attaques des colons israéliens contre des biens matériels appartenant aux Palestiniens – pour ne citer que quelques exemples – ont été, et sont encore, motivés par la religion.

Ceci est dû au fait qu’elle repose sur la notion métaphysique de « croyant » et de « non-croyant » – une distinction fondée sur les concepts de bien et de mal, qui peut opportunément servir à justifier les actes de n’importe quel groupe.Daech, une organisation fondamentalement violente qui prétend refléter fidèlement l’islam du prophète Mahomet , fait partie de ceux-là.

Elle s’apparente à d’autres courants réformistes islamiques qui cherchent à ressusciter, à l’époque moderne, l’idée qu’ils se font du système politique et social que Mahomet (570-632) et ses premiers fidèles instaurèrent et vécurent en Arabie au VIIe siècle après Jésus-Christ .Le problème, c’est que nous savons très peu de choses de ce système, si ce n’est par le biais de sources beaucoup plus tardives, comme la biographie (sira) de Mahomet ou les travaux d’historiens comme ceux d’ al-Tabari (839-923) .La restauration du califat est l’un des principes fondateurs de Daech.Cette entité géopolitique, synonyme de l’empire islamique qui s’étendait du Maroc et de l’Espagne, à l’ouest, jusqu’aux Indes, à l’est, constitue le symbole de l’apogée de l’islam.

La destruction du monde débuterait par une lutte entre les forces du bien (les musulmans) et celles du mal.Cette vision apocalyptique, Daech se l’est appropriée .Là encore, il est utile de rappeler deux choses.La première, c’est que la majorité des musulmans n’accorde aucun crédit à cette vision des choses.La seconde, c’est que cette notion de « fin du monde » n’est évidemment pas propre à l’islam.On la retrouve dans le judaïsme et le christianisme , où elle ne relève pas du tout de l’orthodoxie.

Indépendamment du concept d’apocalypse, l’islam était-il particulièrement violent au VIIe siècle ? Sans émettre de jugement définitif sur ce sujet, on peut en tout cas rappeler les assassinats de trois des quatre premiers califes (successeurs) de Mahomet, ou les intenses débats théologiques de l’époque sur le fait de savoir qui était musulman ou non.Les débats se concentraient notamment sur l’âme des grands pécheurs.

Ces derniers restaient-ils toujours musulmans, ou bien leurs péchés les avaient-ils exclus de la communauté des fidèles ? Dans la doctrine de la plupart des musulmans, c’est à Dieu de statuer, et non aux hommes.Cependant, des groupes comme Daech prétendent en décider à la place de Dieu, ce qui ne correspond en rien aux croyances de la majorité des musulmans orthodoxes.Un tel point de vue n’est certes pas incompatible avec l’islam, mais prétendre que des groupes comme Daech incarnent une interprétation médiévale de la doctrine islamique est injuste pour l’islam médiéval.Une bayt al-hikma ( maison de sagesse ), construite au VIIIe siècle à Bagdad, symbolise ce que l’on a appelé l’âge d’or de la civilisation islamique.

Pendant cette période de l’Histoire, des musulmans, des juifs et des chrétiens étudiaient les textes philosophiques et scientifiques de la Grèce antique.Ces érudits ont contribué à faire progresser diverses disciplines, dont les mathématiques, l’astronomie, la médecine, l’alchimie ou la chimie, notamment.En un siècle à peine, l’islam était devenu un empire cosmopolite qui n’avait rien à voir avec l’interprétation stricte et dogmatique qu’en font des groupes comme Daech aujourd’hui.Les critiques occidentaux qui tentent de faire croire que l’islam est responsable des actions de Daech, et qui brandissent celles-ci comme une preuve supplémentaire de la violence intrinsèque de cette religion, négligent d’autres causes profondes, et très récentes.Parmi elles, citons le passé colonialiste européen dans la région, le soutien des États-Unis et de l’Europe à divers dictateurs impitoyables au Moyen-Orient et l’instabilité engendrée par l’invasion américaine en Irak après les attentats du 11-Septembre 2001.Sur la base de cette histoire moderne, Daech et d’autres groupes nourrissent un rêve « romantique », celui de ressusciter le règne idéalisé du puissant califat islamique.

La capacité indéniable de la religion à ne pas s’embarrasser de nuances quand il s’agit de faire la différence entre « fidèles » et « infidèles », ou entre le « bien » et le « mal », en fait une idéologie puissante.Entre les mains de démagogues, le discours religieux – utilisé de manière sélective et manipulé afin d’atteindre des objectifs précis – s’avère redoutable.S’il est inexact de dire que la rhétorique de Daech est non-islamique, il importe de souligner ici qu’elle ne représente qu’un courant très particulier de l’islam, certainement pas le principal.* Aaron Hughes, spécialiste en sciences des religions, pose la question de savoir si sa violence est inhérente à l’islam.Traduit par Bamiyan Shiff pour Fast for Word .Si l’EI se fonde sur la religion, pourquoi est-il si violent ? Malgré ce que l’on entend ici ou là, la religion n’est pas intrinsèquement pacifique.

Ce présupposé repose largement sur l’idée, héritée du protestantisme, selon laquelle la religion est un…http://www.lepoint.fr/chroniques/si-l-ei-se-fonde-sur-la-religion-pourquoi-est-il-si-violent-07-03-2016-2023558_2.php Quand Daech se féminise…Daech fait la part belle aux femmes.Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’organisation terroriste va confier des responsabilités à des femmes.Un bataillon féminin va être créé, et il…http://www.lepoint.fr/monde/quand-daech-se-feminise-29-02-2016-2021924_24.php Voici à quoi ressemble la vie dans la capitale de l’État islamique Sermons religieux, frappes aériennes et barbe qui gratte…

Récit d’un jour ordinaire à Raqqa, la capitale du califat.Raqqa (Syrie) Après être resté loin de chez moi pendant un bon moment, s…

http://www.slate.fr/story/113211/vie-capitale-etat-islamique Daesh exécute une journaliste qui décrivait la vie sous le joug de l’EI Une journaliste qui témoignait des conditions de vie à Raqqa, la capitale de Daesh en Syrie, a été exécutée par le groupe jihadiste.Trois mois durant après sa mort, Daesh a continué d’util…http://edito.bfmtv.com/international/daesh-execute-une-journaliste-qui-decrivait-la-vie-sous-le-joug-de-l-ei-941724.html VIDEO.Plongée dans le laboratoire d’armement du groupe Etat islamique Un volant qui tourne tout seul, des pédales contrôlées à distance…

Il ne s’agit pas du test d’une voiture-robot dans une firme californienne, mais de la mise au point d’une voiture-bombe par …http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/l-impressionnant-arsenal-du-groupe-etat-islamique_1255957.html ‘L’Etat islamique ne craint qu’une seule nation dans le monde’ Cette déclaration, c’est celle que journaliste et ancien député allemand Jürgen Todenhöfer, qui vient de passer 10 jours sur le territoire de l’État islamique (EI) et qui a pu parler avec des…http://www.express.be/joker/fr/platdujour/letat-islamique-ne-craint-quune-seule-nation-dans-le-monde/217860.htm L’Etat islamique entretient des armées fantômes L’Etat islamique (EI) est de plus en plus gangrené par la corruption, affirme le Financial Times, qui indique que le soi-disant califat ressemble de plus en plus aux régimes qu’il a délogés, da…http://www.express.be/joker/fr/platdujour/letat-islamique-entretient-des-armees-fantomes/217738.htm Le manuel d’esclavage sexuel de Daech L’esclavage moderne prend de nombreuses formes, mais la plupart de ses victimes sont contraintes de travailler dans l’ombre.Ceux qui contrôlent les esclaves d’aujourd’hui – les hommes contraints de http://bibliobs.nouvelobs.com/en-partenariat-avec-books/20151211.OBS1239/le-manuel-d-esclavage-sexuel-de-daech.html Comment l’Etat islamique a organisé son ” califat ” http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/11/comment-l-etat-islamique-a-organise-son-califat_4830138_3218.html Dès les premiers mois du califat autoproclamé, l’EI a mis en œuvre un projet étatique, pensé dans les moindres détails, comme le révèle un document interne de 24 pages, en 10 chapitres, destiné à la formation des cadres administratifs, que s’est procuré le chercheur Aymenn Jawad Al-Tamimi, et qui a été publié par le Guardian le 7 décembre.Certainement écrit entre juillet et octobre 2014 par un certain Abou Abdallah Al-Masri, « Principes administratifs gouvernant l’Etat islamique » est le dernier document obtenu par le chercheur britannique auprès d’un homme d’affaires commerçant avec l’EI.

En un an et demi, ce spécialiste de la Syrie et de l’Irak a collecté sur les réseaux sociaux et auprès de sources indirectes plus de 300 documents produits par l’organisation, les a traduits en anglais et publié sur son blog.Une étude dévoile les six sources de revenus de Daesh Soixante-quinze millions d’euros, ou bien 80 millions de dollars.

C’est le ” revenu ” mensuel qu’affiche Daesh dans les territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak, selon une étude de l’IHS, u…http://www.20minutes.fr/monde/1745883-20151207-etude-devoile-six-sources-revenus-daesh Terrorisme : les avertissements prémonitoires du chef d’état-major des armées Tout est dit dans les propos tenus le 15 octobre dernier par le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers : “les menaces augmentent et se rapprochent.Nous n’avons pas le droi…http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/terrorisme-les-avertissements-premonitoires-du-chef-de-l-etat-major-des-armees-522434.html ” L’Etat islamique a un père : l’Arabie saoudite et son industrie idéologique ” Après les attentats meurtriers du 13 novembre, revendiqués par l’organisation Etat islamique (EI), la France et, plus largement, les Occidentaux doivent-ils repenser les liens qu’ils entretiennen…

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/11/21/letat-islamique-a-un-pere-larabie-saoudite-et-son-industrie-ideologique/ Waleed Kattan, médecin général chrétien dans l’armée de Saddam Hussein, a côtoyé quelques-uns des cadres actuels de l’organisation État islamique.Entretien.Grand, mince, une fine moustache blanche, le docteur Waleed Kattan affiche une prestance assez british.Cet ophtalmologiste de 66 ans, formé en Autriche et en Grande-Bretagne , dirige depuis quelques années une clinique à Erbil, capitale du Kurdistan irakien.Il a fui Bagdad après deux tentatives d’assassinat.

À l’époque de Saddam Hussein , cet orthodoxe était le chrétien le plus gradé de l’armée irakienne.À la tête du grand hôpital militaire de Bagdad, Waleed Kattan a examiné les yeux et prescrit des lunettes à la plupart des officiers supérieurs.« Je côtoyais la crème du parti Baas, qui dirigeait alors le pays.

Même si j’étais chrétien, j’entretenais avec eux une vraie solidarité.C’étaient des frères d’armes.Nous étions des laïques.Pourtant, beaucoup d’entre eux sont devenus les cadres de l’armée de Daesh », constate l’ancien général.

Le Point.fr : Un chrétien pouvait donc devenir général du temps de Saddam Hussein… Waleed Kattan : Je n’ai jamais aimé Saddam Hussein.Mais il était issu du parti Baas, un parti laïque, fondé par un Syrien chrétien, Michel Aflak, en 1947 à Damas.À l’époque de Saddam Hussein, l’Irak comptait 1,5 million de chrétiens.Combien en reste-t-il aujourd’hui ? 200 000 ? 300 000 ? La plupart vivent aujourd’hui dans la région autonome du Kurdistan.Musulmans sunnites et chiites, chrétiens, et même yazidis, nous étions des Irakiens.Et les chiites irakiens se sont battus avec autant de détermination que les autres durant la guerre contre l’Iran.L’ouvrage du journaliste américain Michael Weiss, auteur de État islamique.Au coeur de l’armée de la terreur, révèle que Abou Ali al-Anbari, qui dirige Amniyat, les services de sécurité de Daesh, est un ancien agent des renseignements du régime de Saddam.

Comment des laïques ont-ils pu rejoindre les pires des islamistes ? Le régime irakien n’a été laïque que jusqu’à la première guerre du Golfe.

Saddam Hussein a ensuite pris un virage islamiste très marqué.Un virage, qui, je pense, a échappé aux Occidentaux.En mettant en avant la religiosité de l’État, il cherchait sans doute à détourner les critiques liées à l’effondrement de notre économie provoqué par les sanctions économiques.

Mais c’est surtout après 2003 que beaucoup de cadres qui dirigeaient l’Irak sont devenus islamistes, par réaction vis-à-vis des Américains qui ont détruit notre pays.Vous connaissez donc les anciens baasistes qui encadrent aujourd’hui les combattants de l’État islamique ? Oui, je connais la plupart d’entre eux.

Pour moi, l’État islamique, c’est la bête de l’Apocalypse, ce sont des monstres, et il n’est pas question d’excuser leurs atrocités.Mais il faut savoir que les Américains, à partir de 2003, ont donné le pouvoir en Irak aux Iraniens, aux chiites, qui nous ont persécutés.

Mon frère a été tué, j’ai eu la chance d’échapper à deux tentatives d’assassinat.C’est pourquoi je me suis installé au Kurdistan.

Ma femme, dentiste, exerce également à Erbil.Avant même la prise de pouvoir de Mossoul par l’État islamique, les chrétiens vivaient dans la crainte permanente des enlèvements, des extorsions de fonds.Quel regard l’ancien général porte-t-il sur les peshmergas, les combattants kurdes ? Je connais personnellement de nombreux officiers supérieurs kurdes.

Contrairement à leurs homologues de l’armée irakienne, eux, en revanche, n’hésitent pas à se battre en première ligne.Quant aux soldats, ils sont très combatifs, très déterminés.Mais ils ne possèdent pas l’armement pour reprendre seuls la ville de Mossoul, qui compte deux millions d’habitants.

Avez-vous encore des contacts avec des gens de Mossoul ? C’est de plus en plus difficile, mais nous arrivons encore à savoir ce qui se passe.Notamment quand des hommes de Daesh se rasent la barbe et vont se fondre, incognito, dans le flux des réfugiés.Vous, les Européens, vous êtes trop naïfs : vous accueillez chez vous des criminels islamistes qui ne cherchent qu’à vous détruire.Retenez ces chiffres : nous étions 1,5 million de chrétiens en Irak.Aujourd’hui, nous ne sommes plus que 200 000.Tous les jours, des familles chrétiennes partent.

Propos recueillis par Ian Hamel à Erbil, au Kurdistan Confessions d’un général irakien : “Mes anciens compagnons d’armes ont rejoint Daesh” Grand, mince, une fine moustache blanche, le docteur Waleed Kattan affiche une prestance assez british.Cet ophtalmologiste de 66 ans, formé en Autriche et en Grande-Bretagne, dirige depuis quelques http://www.lepoint.fr/monde/confessions-d-un-general-irakien-mes-anciens-compagnons-d-armes-ont-rejoint-daesh-27-10-2015-1977101_24.php La véritable raison pour laquelle l’Etat Islamique détruit des temples en Syrie risque de vous surprendre L’Etat Islamique détruit des temples antiques de Syrie pour cacher que tout y a été pillé, écrit Mick Van loon sur Newsmonkey .L’EI vend en effet, les statues, les frontons en pierre et les …http://www.express.be/business/fr/economy/la-veritable-raison-pour-laquelle-letat-islamique-detruit-des-temples-en-syrie-risque-de-vous-surprendre/215463.htm Pourquoi l’Etat islamique roule en pick-ups Toyota Le pick-up Toyota, c’est la voiture de l’année de l’Etat islamique (EI).

La firme japonaise refuse pourtant de vendre ses véhicules…Voici comment les bandes armées du Moyen-Orient et d’Afriqu…http://www.challenges.fr/automobile/20151008.CHA0267/pourquoi-l-etat-islamique-roule-en-pick-ups-toyota.html Comment l’Etat islamique diffuse sa propagande sur internet Le groupe Etat islamique (EI) a créé sur internet un “califat virtuel”, fruit d’une machine de propagande élaborée et très efficace, que rien ne vient pour l’instant contrecarrer, assure dans …http://www.challenges.fr/monde/moyen-orient/20151006.CHA0188/comment-daesh-diffuse-sa-propagande-sur-internet.html.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Next Post

Never pay for web hosting again with this unlimited lifetime deal, less than $100 today

You don’t need us to tell you that the future of everything, both business and personal, is online.So, whether you want to host your professional portfolio, or launch stores, blogs or countless other exciting projects, having a website is essential.To do that, you’re going to need web hosting — which […]
Never pay for web hosting again with this unlimited lifetime deal, less than $100 today

Subscribe US Now